U.S.AXAT FOOTBALL

"Axatois un jour, Axatois toujours"

IMPORTE PAR LES BELGES

Quel est celui aux cheveux grisonnant qui ne se rappelle encore du début de la pratique du football à Axat ?

Entre les deux guerres, de 1926 à 1934, on jouait au rugby.

Il y avait même une belle équipe, entraînée par DANOS (moniteur d’éducation physique et frère de l’international biterrois) et composée de joueurs de talent comme BOUCABEILLE, GLEIZE, CAUNEILLE qui ont évolué au sein du F.C LEZIGNAN, de l’U.S. CACARSSONNE et du R.C NARBONNE.

Mais très rapidement, par manque d’effectif, le rugby à Axat fut relégué au royaume des souvenirs.

Pour si bizarre que cela puisse être, le ballon rond est né des cendres de l’ovale et Axat, club doyen du football dans la Haute Vallée de l’Aude, s’est taillé une place d’honneur dans le département.

Pour Axat, le football est, si l’on peut s’exprimer ainsi, un jeu d’importation.

Repliés dans le Midi en 1940, les Belges ont introduit le goût du « football-association » dans la Haute Vallée de l’Aude où ils s’étaient réfugiés.

Un nouvel élan fut encore donné par la présence de Travailleurs Etrangers Espagnols (145ème groupe) et des chantiers de jeunesse, installés au Carcanet et à Axat, qui regroupaient des jeunes du Nord, de l’Est et de la Côte d’Azur.

Le dimanche, et très souvent en semaine, les stagiaires des camps organisaient des rencontres amicales.

Pour l’anecdote, les premières parties se déroulaient place de la Gare et une boule de chiffon faisait office de ballon !

MOINS DANGEREUX

Les gens d’Axat virent là un jeu qui paraissait moins brutal que le rugby.

Et cela a son importance quand on sait que le lundi, de durs travaux attendaient les ouvriers axatois. De plus, il était plus facile de trouver onze joueurs plutôt que quinze.

Dès lors, Axat entrait dans la légende du football.

L’engouement pour la balle ronde décidait les F. GRASSAUD, V. RIGONI, I. CASTELLA, H. MORTES, A. DRIGET à organiser cette jeunesse en créant l’Union Sportive Axatoise.

On se rappelle du premier bureau :

Président : HUGUES E.
Vice-Président : BOURREL M.
Trésorier : YSERN M.
Conseillers : POUDADE J., TAILLAN R., LABAT J.
Commission Sportive : GUILHEM M., ANGLADE, CASTELLA I.

Ainsi donc, l’U.S.AXAT, après son affiliation à la Fédération Française de Football Association, s’engageait dans sa première saison avec une équipe composée de jeunes gens de la localité dont les noms suivent :

E YSERN, R. CALS, I CASTELLA, H. HUGUES, H. MORTES, R. MUNIZ, A. DRIGET, J. DELMAS, M. BOURREL, F. SIGNAL, M. RAYNAUD, MARQUIE, V. RIGONI, A. GRASSAUD, MEDRANO, CALVE, J. POUDADE, les frères BONNIFACE, BOLZINGER, V. FERNANDEZ.

Certes, les débuts furent durs, très durs même car les rencontres contre les chantiers de jeunesse et les Espagnols du 145ème n’étaient pas de tout repos et sur le terrain on ne se faisait pas de cadeaux.

C’est ainsi qu’Axat put acquérir technique et expérience pour rivaliser ensuite avec les meilleures équipes et faire parler de la sienne sur tous les stades du département et de la Ligue du Midi.


LES PREMIÈRES ANNÉES D’EXISTENCE

 

Le bilan des premières années d’existence est particulièrement éloquent.

La formation axatoise remporte en effet le Tournoi de la Haute Vallée disputé entre Limoux, Espéraza, Couiza, Quillan, Espezel, Belfort, Belcaire, Camurac et Rodome.

C’est en finale de ce tournoi que l’U.S.AXAT glanait son premier trophée en battant Limoux par 5 buts à 2.

En 1942, Axat était finaliste de la Coupe et du Championnat. L’année suivante, l’U.S.A remportait le Championnat de l’Aude et la Coupe Midi Libre.

Personne à Axat n’oublie ces heures de gloire et chacun se réjouit d’avoir une équipe composée de joueurs du cru et qui portaient haut le flambeau axatois.

Axat pratiquait un jeu de mouvement, sans dentelle, direct et en profondeur.

Cette méthode permit de remporter 4 titres de champions de l’Aude, la Coupe Lopez, le Challenge Cabanis et une place de quart de finaliste au Championnat Inter-District.

Pendant une décennie, Axat a pu s’enorgueillir de faire trembler les plus forts, avec une équipe où brillaient : LLOPIS, CALS, YSERN, MATERNE, CORTES, CABANNE, CAMBIES, SAMPER, ROFFES, NORTIER.
Les moyens financiers étant trop limités, mais aussi parce que l’U.S.A. ne pouvait garantir la promotion sociale, l’U.S.Axat n’est pas montée en promotion d’honneur où elle avait sa place.
Il s’en suivit un léger flottement et Axat fut contraint de déclarer forfait.

ANNÉES 50… LES ANNÉES DE GLOIRE

 

Après une saison de sommeil, l’U.S.A. reprend son activité sportive en 1951.

Suite à une réunion générale, l’assemblée renouvelle sa confiance à l’ancien bureau renforcé par de nouveaux dirigeants tels que : POUDADE, BOLO, SIVIEUDE.

AXAT opère alors en 2ème série et la même année, enlève le titre de champion ainsi que la Coupe Lopez. Une nouvelle fois, dans les années qui suivent, Axat doit faire face à des difficultés ; l’éloignement avec les autres villes, les déplacements et les équipements onéreux, le mauvais temps en hiver, dans tous les cas c’est la trésorerie du club qui doit en souffrir.

Avec l’âge et certaines obligations, de nombreux dirigeants prennent du recul mais il y a toujours de bonnes volontés pour reprendre le flambeau.

Ainsi, Monsieur PEQUIGNOT est nommé Président, Vincent RIGONI Trésorier, Henri MORTES Secrétaire, un trio que rien ne saurait décourager.

De nouveaux succès viennent couronner tous leurs efforts.

Une nouvelle fois, les couleurs axatoises flottent, pavillon haut, sur le football audois.

Les années passent, de nouveaux dirigeants se dévouent : BOLO Président, RIGONI Trésorier, YSERN Entraîneur ; François ROQUEFORT, mascotte de l’équipe, s’occupe consciencieusement des équipements et du rôle de soigneur.

AXAT connaît une fois encore des après midi dominicaux où la victoire de ses joueurs suffit à mettre toute la ville dans la joie.

La saison 1952/1953 marque l’accession du club en division supérieure (1ère division). Pour son retour parmi l’élite, AXAT débute plutôt mal ; mais après deux rencontres de mise à niveau, les LLOPIS, CAMINADE, CALS, ROFFES, YSERN, CABANNE, HUGUES, SAMPER, NORTIER et TAILHAN deviennent les « terreurs » de leur championnat et c’est sans aucune discussion qu’en mars 1953, l’U.S.A. enlève le titre de Champion de 1ère division.

Dans le même temps, HUGUES, YSERN et ROFFES sont retenus au sein de l’équipe de l’Aude pour affronter la formation du district de Toulouse, dans le cadre de la Coupe Inter-District de Football.

L’autre moment important de cette saison a lieu le 3 Mai 1953, à Castelnaudary. Axat est opposé à la formation de Graulhet pour le compte des ¼ de finale de la Coupe de la Ligue du Midi ; cette rencontre permettant au vainqueur d’accéder en Promotion.

Malheureusement, les champions du Tarn devaient s’imposer sur le score de 4 buts à 2. Le onze axatois se présentait comme suit : BONNIFACE, LLOPIS, NORTIER, YSERN, CABANNE, HUGUES, CARIVEN, SAMPER, LEBOURGEOIS…

Pour clôturer cette magnifique saison, le 14 Mai 1953, au stade Albert Domec de Carcassonne, l’U.S.A. (Championne 1ère division) est opposée aux carcassonnais du C.I.C. (Champions 2ème série) dans le cadre de la coupe de l’Aude. Après avoir été malmenés durant la première période, les Axatois retrouvaient leur efficacité. HUGUES puis CARIVEN par deux fois et enfin CAMBIES permettent à Axat d’enlever pour la deuxième fois consécutive le Challenge Victor Lopez.

La saison 1953/1954 aurait pu être une année comme les autres si ce n’est que l’U.S.A. allait entrer dans l’histoire de la Coupe Lopez.

Pour la troisième année sans échec, grâce à une victoire par 2 buts à 1 sur l’équipe de SALLES, au stade Albert Domec, le trophée revenait à Axat et les joueurs de la Haute Vallée de l’Aude le conservaient définitivement.
Les héros de cette magnifique épopée se nommaient : LLOPIS, CAMINADE, PERROY, ANIORT, MOUNIE, HUGUES, ROFFES, CHIBANI, ROBLES, RAVELLI, BOUSQUET, MARTINEZ, PEREZ, SAMPER, CARIVEN, CABOS.

Durant près de quinze ans, l’U.S.A. venait donc de régner sur les différentes épreuves départementales, tant en championnat qu’en coupe et se dotait, en ces mêmes années cinquante, d’un nouveau terrain de football totalement conforme.

Cinq saisons plus tard (1958/1959), les Verts et Blancs évoluant dans le championnat 2ème série, et avec la même envie de vaincre, accrochent à leur palmarès un second titre de champions de l’Aude de la catégorie.

ANNÉES 60/70… LA FIÈVRE VERTE

Le début des années soixante marque l’arrivée au bureau de nouveaux noms : MESTRE, TRILLE, ANGLE, DRIGET, CHAUVET, MARTINEZ, TAILHAN, CESCO, GIORGI, ROBLES, SIVIEUDE.

L’équipe évolue en 2ème division. De jeunes joueurs font également leur apparition dans l’effectif axatois. C’est l’époque des IMBERT, MORTES, GIORGI, RABAUTE, RAYNAUD, TRANCHANT, MAGDALOU, LAFFORGUE, GALARA etc… qui devant une concurrence toujours plus marquée ne peuvent accéder à la division supérieure. Le club connaît également des années difficiles (sommeil en 63/64 et 64/65) mais de bonnes volontés répondent présentes à l’appel et permettent d’assurer la survie de l’U.S.A.

Messieurs DELONCLE, MANDRAU, BOURREL, CARBOU, CABOS reprennent les rênes de l’équipe dirigeante en 1965.

La formation fanion, renforcée par l’arrivée de sang neuf, défend toujours brillamment les couleurs locales.

De jeunes pousses, encouragées par leurs aînés, viennent au stade et la même année, une équipe « cadets » prometteuse voit le jour (MICHELOU J.C, YSERN B., LOPEZ entre autres).

Ce sont ces mêmes joueurs qui quelques saisons plus tard, écriront à nouveau une des pages les plus glorieuse de l’U.S.AXAT FOOTBALL.

Après une mise en sommeil (68/69) un nouveau bureau, sous la houlette du Président CABANNE, encadré par d’anciens joueurs (YSERN, MORTES, HUGUES, CABOS, TRANCHANT) prend en main les destinées du club.

L’équipe première présente des joueurs de talent issus, pour la plupart, du terroir ou des proches villages (St Paul, Caudiès, Artigues, etc..)

Chaque dimanche, les MAGDALOU, YSERN, RABAUTE, MORTES, RENA, GUILHEM, SARDA, OLIVE, PEREIRA, FARENC enchantent les spectateurs massés autour des barrières, encourageant, parfois avec un brin de chauvinisme, leurs protégés.

L’engouement pour le foot est si fort dans notre village qu’en 1973/1974, une équipe réserve est constituée, ce qui offre un potentiel d’une trentaine de joueurs, et ce, malgré la présence d’une équipe réputée de Jeu à XIII dans notre localité.

Les résultats de ce début des années soixante dix sont flatteurs puisque l’équipe première accède par trois fois de suite en division supérieure. Des noms tels que MICHELOU, YSERN, LOPEZ, CID reviennent sur toutes les lèvres et attirent l’attention des dirigeants départementaux qui les retiennent dans l’équipe de l’Aude.

A l’heure où St Etienne porte haut les couleurs françaises sur tous les stades d’Europe, où le football national connaît le début de ses heures de gloire, nos Verts à nous, accrocheurs et vaillants à l’extrême, mais aussi fins techniciens pour certains, font trembler les filets sur bien des terrains et disputent régulièrement les épreuves finales de la Coupe Lopez tant convoitée.

Si en 1974 ils doivent s’incliner à Trèbes devant Saissac (1 à 0), en 1977, ils parviennent brillamment à leurs fins en disposant, au stade Albert Domec, de Chalabre (3 à 1) grâce au « coup du chapeau » de l’inévitable MICHELOU ; le gardien FABRE lui aussi se mettant en valeur en arrêtant un penalty.

Dans la foulée, la saison suivante, ces mêmes joueurs offrent à Axat un énième titre de champion de l’Aude de 1ère division en disposant d’un effectif plus que réduit (13 éléments) mais encadré par une équipe dirigeante compétente et dévouée (YSERN, TRANCHANT, LUCA, FROGER, CABANNE, CASTELLA, MORTES etc…).

Les CAYUELA, SAMPER, MICHELOU, DEJEAN, YSERN, LOPEZ Ange et Gérard, PEREIRA, FABRE, SARDA, RIGONI, DOUMENC, HUGUES, PAREDES, GRACIA, DANIAUD réciteront leur partition trois ans encore, disputant une finale de Coupe Lopez en 1981, malheureusement perdue par suite des nombreuses blessures subies en cours de saison.

Cette génération exceptionnelle de joueurs, atteints par la limite d’âge, voit partir en cette même année 1981, un certain nombre de ses membres et la saison 1981/1982 se révèle être ainsi noire, puisque l’U.S.A. est uniquement représentée par son équipe cadets, garante cependant d’une relève solide.

Des joueurs comme MICHELOU, PAREDES et DANIAUD doivent s’expatrier au F.C Quillan.

ANNÉES 80… DIGNES DE LEURS AINES

E n 1983, sous l’impulsion de bonnes volontés (Mr et Mme MORAT, FARGES, MARTINEZ, DAST, EPINEAU, PARRAUD, SCHNEITER, MOUNIE, RODRIGUEZ) et avec l’arrivée de jeunes joueurs juniors pour la plupart, encadrés par quelques anciens, une équipe senior repart en 1ère division.

Certes les matches s’annoncent toujours difficiles mais le public axatois peut à nouveau vibrer chaque dimanche sur son terrain fétiche. Les RAYNAUD, CASAIL, CASTELLA, CADENE, PAREDES Florent, commencent à se faire un nom dans le petit monde du football local et se montrent dignes de leurs aînés.

A compter de la saison 84/85, l’U.S.A. évolue en promotion 1ère division et malgré un effectif d’une moyenne d’âge de 20 ans, joue les premiers rôles.

Il faut attendre le championnat 1986/1987 pour que les Axatois, joueurs et supporters, redécouvrent les sensations fortes du succès, sous la présidence de Galbert SANCHEZ et encadrés par Robert et Nadine PARRAUD, LAGREZE, PENA et MALLET. La rubrique « Saison » du site  détaille chaque journée de cette année et le beau parcours en coupe Victor Lopez.

En 87/88, Axat reste donc dans sa division et bien que son effectif reste inchangé, seule la 3ème place vient récompenser les efforts de tout un groupe.

Après une saison 88/89 en demi-teinte, où plusieurs joueurs ont dû quitter le club pour raison professionnelle, l’U.S.A. révèle de nouvelles têtes : BOURREL, DECANIS, LAFFONT, PAREDES Michel, RAHEM, Olivier RAYNAUD, PEREZ Stéphane, David et Jean Michel PEREIRA, VIREMOUNEIX, les frères AURIOL, Christophe GIORGI viennent rejoindre les plus anciens et jusqu’aux dernières journées du championnat 90, s’annoncent comme les prétendants à la montée.

Mais au terme de la compétition, les axatois ne peuvent se contenter que d’une 4ème place et d’un 8ème de finale de coupe Favre. Cependant, en cette même saison, pour clôturer ses 50 ans d’existence, l’U.S.A. est encore à l’honneur avec le titre de Champion de l’Aude obtenu par son équipe Cadets.

EN ROUTE POUR LE PROCHAIN MILLENAIRE

Le début des années 90 voit des changement notoires se produire au sein des effectifs seniors.

Certains joueurs locaux connus préfèrent aller tenter leur chance ailleurs. Heureusement, le renfort de quelques proches « étrangers » (Quillan notamment) permet de compenser correctement ces départs et Axat peut ainsi s’enorgueillir de présenter toujours 2 équipes à cette même période.

A cette époque, la présidence est assurée par Jules PAREDES, entouré des toujours dévoués Yves LAGREZE, Yves RIGONI…

C’est le moment charnière de la décennie car les plus anciens tels Jules PAREDES, Christian SARDA, Yves CADENE, Jean Pierre PECH, Patrick CASAIL, Philippe RAYNAUD ou encore David ABET raccrochent peu à peu les crampons, laissant la place à de jeunes joueurs issus en majorité de l’équipe cadets, championne de l’Aude en 1990.

Ainsi, l’arrivée de sang neuf au travers de footballeurs talentueux comme Benoît LOPEZ, Jean Pierre, Alexandre, Victor et Paul PEREIRA ou encore Olivier RAYNAUD, Cédric et Guillaume MARTINEZ, encadrés par des joueurs plus aguerris ( Florent PAREDES, Frédéric LAGREZE, Serge RAHEM – Capitaine) permet au club d’envisager l’avenir sous les meilleurs auspices.

Tous ces espoirs se concrétisent ainsi lors de la saison 96/97. En effet, après un démarrage au plus bas de l’échelle (3ème division), et avec le retour au pays des « globe-trotters », Michel PAREDES et David PEREIRA, l’équipe fanion décroche le titre départemental de sa catégorie, dix ans exactement après le dernier titre, en battant en finale, sur le stade de Villardonnel, l’équipe de Coursan par le score sans appel de 3 à 0.

Le mérite en revient autant aux joueurs qu’à l’équipe dirigeante (Yves et Viviane RIGONI, Bernard YSERN, Gérard et Bernadette EPINEAU, Henri SIFFRE) très présente et bien regroupée autour du Président Claude MARTINEZ.

La dynamique est alors bien lancée et ce n’est point une surprise si la saison suivante (97/98), la même équipe, de surcroît consolidée par l’éclosion de jeunes joueurs du village, tels José et Miguel COLLADOS, Gilles, Damien et Mathieu RIGONI, Lionel SIFFRE et le retour de l’emblématique figure de l’U.S.A., Jean Claude MICHELOU au poste d’entraîneur joue les tous premiers rôles en 2ème division, gagnant ainsi son accession en promotion 1ère division.

Le football revit alors à Axat un engouement certain et c’est tout naturellement que l’effet « mondial » aidant, le nombre de licenciés explose, pour parvenir lors de la saison 99/2000 à l’engagement de 2 équipes seniors sans oublier l’équipe des moins de 13 ans, garante de l’avenir du club et dont les performances sont à souligner, particulièrement pour leur 1ère année de participation.

La décennie s’achève ainsi, à quelques encablures d’un titre de promotion, l’équipe 1ère terminant seconde derrière Arzens, grâce à l’appui de joueurs de talent et de devoir, (CANAL, MARIN, PUJOL ou encore BOURHIS) qui ont rejoint le groupe, avec la certitude, si la complémentarité entre équipes seniors joue à plein, d’entrer dans le 3ème millénaire de la meilleure des façons.

L’U.S.A sera toujours là!






  •  
  •  
  •  
  •   
  •